Action Patates ! Légal ou illégal ?

, par 17 avril

LÉGAL OU ILLÉGAL ?

Dès 16h, nous serons plusieurs centaines à planter des patates sur le champ sur lequel l’Etat envisage de construire une maxi-prison. Nous les planterons et ensuite nous prendrons ensemble soin du champ et des patates pour les récolter le 16 octobre 2014, date de la journée mondiale de l’alimentation.

Prenez vos bêches, pelles, et tous les outils nécessaires à la plantation !

L’accès à la terre, enjeu pratico-pratique pour la réalisation de notre action ! La communication autour de la journée du 17 avril est sans équivoque : c’est une journée d’action. Nous allons « planter de la patate »… Mais aussi, prendre soin, et récolter de la patate vers le 16 octobre. Une manière très concrète de faire le lien entre la journée internationale des luttes paysannes et la journée mondiale de l’alimentation !

Oui, mais voilà, on ne plante donc pas des patates n’importe où ! Elles doivent pouvoir croitre en terrain fertile, et en paix…

De multiples démarches ont été entreprises en ce sens : prospections, visites in situ, rencontres avec les habitants, échanges et demandes d’autorisation officielle avec les administrations compétentes, etc. Celles-ci nous ont conduits à ce fameux terrain de Haren, où il est actuellement prévu d’y construire une immense prison.
Nous ne reviendrons pas ici sur les multiples raisons qui nous ont amenés à opérer ce choix-là. Mais, il est important que vous sachiez que, malgré tous nos efforts jusqu’ici, nous avons malheureusement obtenu hier, mardi 8 avril à midi, le refus d’autorisation officielle de la Régie des Bâtiments au niveau Fédéral, pour semer des patates sur ce terrain.

Nous avons par contre toutes les authorisations nécéssaires pour le festival, les ateliers et activités qui se dérouleront au centre de Haren.

Pour beaucoup d’entre nous, cette réponse de l’administration compétente n’entame pas leur résolution à passer à l’action sur ce terrain le 17 avril. Les planteurs qui décideront de passer à l’action le feront donc en leur nom, et en parfaite connaissance de cause. CE SERA DONC UNE ACTION DE DÉSOBÉISSANCE CIVILE.

En tant que sympathisant-es des luttes pour un autre modèle alimentaire ici et ailleurs, vous avez marqué votre soutien à l’organisation générale de cette journée et de son appel. Nous vous remercions pour ce soutien. Vous êtes invités chaleureusement à vous joindre à l’action sur le champs, ou de venir simplement marquer ce soutien moral par votre présence sur les lieux à proximité du champs ! Pour ceux qui préfèrent de planter des patates sur un autre parcelle de façon légale, il y a également un fermier local, qui nous prête un bout de son terrain !

- Plan en pdf de la zone envisagée pour construire la prison :

PDF - 3.1 Mo
Top